Portrait n°2 : la Joubarbe

Vous avez sûrement déjà croisé ce petit « artichaut » sur les vieux murs… Mais saviez-vous que la Joubarbe est comestible, et que ses vertus sont proches de celles de l’Aloe vera ?

C’EST SÛR, vous avez très souvent croisé ce petit « artichaut des murailles » dans les pierres, sur les vieux murs et même sur les toits, où il peut survivre plusieurs mois sans eau sans jamais perdre son feuillage… Mais saviez-vous que la Joubarbe des toits (Sempervivum tectorum) est comestible ? Ses feuilles crues parfument les salades d’un goût proche du concombre. Et ce n’est pas tout ! La joubarbe, c’est aussi non pas un ni deux, mais trois remèdes miracle en une seule plante !

 
ASTUCE SANTÉ : LA POMMADE DU FORGERON
 

Connue de longue date pour ses vertus apaisantes et cicatrisantes, la plante fraîche pelée est appliquée sur les inflammations, plaies, brûlures, cors, eczéma, hémorroïdes, coupures, gerçures, abcès, fièvres inflammatoires ou bilieuses, furoncles, coups de soleil, piqûres d’insectes, plaies ulcérées, galles, douleurs d’oreilles, orgelets, taches de rousseur, verrues et maux de tête. À bien y réfléchir, peut-être que les tonnes de pommades à l’Aloe vera qu’on importe du Mexique ou de Chine feraient aussi bien de rester au Mexique ou en Chine…

Mais plus pratique encore, cette pratique relatée dans Le Livre Rouge d’Hortensius Flamel, au XIXe siècle :
« Prenez de l’arsenic rouge avec de l’alun, broyez-les ensemble et les mélez avec du suc de joubarbe et la gomme qui sort du laurier odorant ; l’homme qui s’en sera frotté les mains à trois fois consécutives pourra prendre et manier un fer rouge sans en être incommodé. »
L’histoire ne dit pas si ça marche aussi pour sortir les plats du four.

 
JARDINEZ MALIN : LE PARATONNERRE VÉGÉTAL
 

Ce petit conseil vous est offert (gratuitement) par notre bon roi Charlemagne, dans son célèbre Capitulaire de Villis : planter de la joubarbe sur le toit de votre demeure la protégera de la foudre !
D’ailleurs, depuis l’Antiquité, on sait que la plante protège des colères de Jupiter (d’où son surnom Barbe de Jupiter, Jovis barba, Joubarbe), mais aussi des incendies et des mauvais sorts !
Si vous avez des retours là-dessus, merci de nous contacter par mail…

 
ASTUCE NOURRISSONS : LE JUS DE FLEURS
 

On nous rapporte qu’en Italie, on a fait boire aux nouveaux-nés, le premier vendredi après leur naissance, un jus de fleurs pilées pour les protéger des convulsions et leur assurer une longue vie. À tester ! Même si, pour ça, il faudrait enfanter uniquement entre avril et septembre, sinon pas de fleurs et tant pis pour le gosse. Ou bien est-ce qu’on en faisait des conserves ?

Illustration : David Bricout

2 réflexions sur « Portrait n°2 : la Joubarbe »

  1. Coucou « les pieds dans la salade »
    C’est super intéressant !! merci !! j’aime bien le croquis de la joubarbe ♥
    Au plaisir de vous lire ♥
    Christine

Répondre à LesPiedsDansLaSalade Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *